samedi, 04 avril 2009

PARADOXE (2)

godasses.jpg

La parole donnée
D'une date de péremption
Est estampillée

15:53 Publié dans BAL(L)ADE | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : haïkus |  Facebook |

Commentaires

quand promesse est dite
d'aucune date de péremption
la langue n'est marquée

Écrit par : moucheron | dimanche, 05 avril 2009

Répondre à ce commentaire

d'une parole donnée
nul ne peut reprendre les mots
les poulettes caquettent

Écrit par : moucheron | dimanche, 05 avril 2009

Répondre à ce commentaire

Je salue la sagesse des poules...

Écrit par : indigo | dimanche, 05 avril 2009

Répondre à ce commentaire

Moucheron a mille fois raison
ce qui n'empêche pas d'admirer
les beaux z'accords de ce billet

Écrit par : Frasby | lundi, 06 avril 2009

Répondre à ce commentaire

Je doute un peu que cette pensée soit le reflet d'une certitude... ou bien c'est très triste, pourquoi ce destin ineluctable?
Ou ne pas donner sa parole, mais la laisser flotter dans le vent c'est peut être la solution.
Je milite pour la liberté de parole !!

Écrit par : myriam | mardi, 14 avril 2009

Répondre à ce commentaire

hummmmm
Donner sa parole ce n'est pas rien, c’est un engagement, une promesse faite sur l'honneur.
La recevoir c'est un signe de confiance
La bafouer c'est alors ne pas être digne de confiance
La reprendre c’est revenir sur son engagement, sauf si on la rend c’est alors délier une personne de son engagement
La liberté de la parole réside plutôt dans le fait d'avoir le droit de s'exprimer, elle est tout aussi importante.
Mais la parole, ouf quel grand mot, on peut tant et tant le joindre à d’autres mots pour lui donner une multitude de sens
Perdre la parole, couper la parole, prêcher la bonne parole, adresser la parole, prendre la parole.
Une parole peut être brève, froide, lourde, stupide, nasillarde, lente, vive, confuse, blessante.
Que dire du moulin à paroles, et des paroles en l’air…….

Écrit par : moucheron | mardi, 14 avril 2009

Répondre à ce commentaire

En fait je crois plus sûrement aux gestes, à la gratuité d'une belle action... Une parole est éphémère (aïe!), elle n'engage rien... j'ai eu trop à faire avec de beaux parleurs pour ne pas me méfier sans doute. Un acte engage plus humblement et le destinataire ne s'interroge pas sur son authenticité.
Saperlipoflute!! je retombe presque d'accord avec indigo!

Écrit par : myriam | mercredi, 15 avril 2009

Répondre à ce commentaire

MYRIAM: je n'osais le dire...

Écrit par : indigo | mercredi, 15 avril 2009

Répondre à ce commentaire

moi ma parole m'engage

Écrit par : moucheron | mercredi, 15 avril 2009

Répondre à ce commentaire

Et pour moi la parole n'est pas que de l'air, des mots prononcés qui peuvent voltiger et se perdre. Il en est tout autre.

Écrit par : moucheron | mercredi, 15 avril 2009

Répondre à ce commentaire

Cet échange devient bien sérieux, mais disons que ça m'amuse d'aller jusqu'au bout du paradoxe...
La parole fait souffrir aussi, elle est même responsable de bien des maux (n'allez pas voir de mauvais jeux de MOTS). Disons qu'à y réfléchir je n'engage pas trop ma parole - on est jamais sûr de ce qui peu nous arriver. J'essaie de faire des choses (pas d'allusions coquines!) avec les gens que j'aime. Leur dire que je les aime ne me semble pas suffisant. Prendre du temps pour les autres , même s'ils sont peu nombreux n'est pas anodin.
J'aime aussi sentir que quelqu'un à pris du temps pour moi, même si c'est pour échanger une parole futile...
C'est peut être une question de fonctionnement personnel, comme la digestion ou le rythme cardiaque...

Écrit par : myriam | mercredi, 15 avril 2009

Répondre à ce commentaire

Je pense qu'il est en effet important d'aller au-delà des mots, la parole n’est que des mots et parfois les mots sont bien faciles à prononcer.

Prendre le temps d'être avec l'autre, les autres, c’est tout aussi important. Prendre le temps de vivre avec les autres et non à-côté d’eux. Il est aussi bon de sentir la présence de l'autre, la petite attention, le petit geste qui fait que l'on sait qu'on est important à ses yeux. Pour recevoir il faut aussi savoir donner. Mais et je dis bien, mais, la parole quand elle est donnée est aussi très importante. Hô, bien entendu, il m'arrive comme tout un chacun de manquer de parole, de ne pas la tenir, et pourtant je continue à croire qu'elle est importante. Une parole doit être donnée avec parcimonie, après réflexion, en étant certain de pouvoir la tenir. Après, dans la vie, il est des paroles que l'on donne en toute bonne foi, que l'on donne parce que l'on est à un moment de sa vie mais qui parfois ne deviendront que poussière de souvenir. Il est bon alors de retirer sa parole avec douceur !
Vivre avec les autres c’est accepter de les regarder comme ils sont, c’est penser que personne n’est supérieur à soi et que l’on n’est pas supérieur aux autres. C’est prendre soin de ceux que l’on aime tout en les aidant à prendre soin d’eux…

Écrit par : moucheron | lundi, 20 avril 2009

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire