Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 02 mars 2021

Amarrée

semis.jpg

Enfin il y a eu les vacances
démasquées et coupées du flux continu d'infos anxiogènes
il y a eu des jours printaniers
et les patinoires devenues à nouveau étangs sur les champs
deux cygnes de la réserve ornithologique y ont élu domicile
quand ils plongent leur cou dans l'eau
c'est la tête seule qui s'immerge

il y a eu un déménagement
à vélo-carriole vélo-cargot vélo-sacoches

dans les rues les passants se sont demandés si on manifestait
mais non, on déplaçait seulement un frigo, une machine à laver, des tissus et des piles de livres vers le haut de la ville
alors ils ont applaudi

il y a eu prendre le vent et la lumière en courant le long de la Seine en décrue
il y a eu limaille de fer et copeaux de bois
le broyat de ton tilleul répandu
qu'il repose en paix dans nos haies
il y a eu le démoussage de la terrasse, odeur de marée basse
au son du tacatacatac de la bétonnière des voisins
(il arrive que mes pensées fassent le même bruit entêtant)
il y a eu le passage du barrage de Poses

il y a eu du temps pour s'asseoir et méditer
pour marcher et rouler
'' les montagnes russes de l'enfance ne sont plus si russes que ça
mais la côte des Anglais reste penchue ''dixit ma fille
il y a eu une journée entre mes deux enfants à Rouen
aussi revigorante qu'un curry de légumes
il y a eu une soirée où je me suis abrutie de This is us
pour aplanir les bosses d'un coup de fil maternel
il y a eu Le parfum des fleurs la nuit
et la vitesse vitale le lendemain
les semis dans des bacs qui passent la journée dans la serre
et la nuit contre le radiateur
tu penses que c'est trop tôt, je mise sur la clémence des jours
il y a eu sur la table de la salle ta machine à coudre 
tes bobines et tes canettes sous un rayon de soleil
bon gré bon gré tu as transformé deux pantalons de lin trop longs en tenues de qi gong mawangdui
il y a eu Birkenstock racheté par LVMH
ça t'a bien fait rire
penser à passer commande
avant que Vuitton ne transforme en produit de luxe
mes sandales babacool

- un Principal m'a dit un jour que le règlement n'autorisait pas à venir en tongs au collège
j'avais éclaté de rire : prendre ma seconde voûte plantaire pour de vulgaires claquettes de plage !-
et demain il y aura larguer les amarres pour une maison de pêcheur à Trouville, en bord de mer.

lundi, 15 février 2021

Gueule joyeuse

IMG-20210214-WA0001(1).jpg

© Pili Vazquez

Il y a eu une semaine de grand froid
un vent d'est montant de la plaine a soufflé inlassablement
couchant tout sur son passage
les artichauts, les acanthes, les agapanthes
et nous sous deux couettes
il y a eu les champs devenus étangs puis patinoires
il y a eu les randos et les courses à pied
malgré tout
les poumons qui se rétrécissent les mollets qui se durcissent
et Les orages

soudain il y a eu la légèreté revenue
aussi simplement qu'elle était partie
et le redoux
juste ce qu'il faut pour retrouver des températures positives
mais ça avait la gueule joyeuse d'une journée de printemps

lundi, 08 février 2021

Biffure 108

IMG_20201029_151149.jpg

Passe-tôle
Octobre 2020

Je pense aux mots
qui peuvent se cacher dans le ventre
et qui croiseront un jour la parole

Biffure de la page 343 de Demandez-leur la lune d'Isabelle Pandazopoulos

Mode d'emploi d'une biffure : prendre une page d'un livre qu'on vient de finir. Ne garder sur cette page que quelques mots éparpillés. Biffer tout le reste pour obtenir un court texte qui parle plus de soi que du livre.

19:11 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

samedi, 30 janvier 2021

(plat de) résistance

IMG_20210127_131151.jpg

Il y a eu la table ronde avec Jean-Pierre Siméon : annulée
et la rencontre d'Ariane Dreyfus au musée des beaux arts : annulée
finalement les poètes hibernent
il y a eu l'alerte intrusion et les pierre-feuille-ciseau des élèves sous les tables
il y a eu l'écrou dans le pneu comme un caillou dans la chaussure
une marche afghane et une autre autour des lacs
il n'y a pas eu : aller bosser à vélo
je ne sais pas rouler entre les gouttes
il n'y a pas eu Au non du père d'Ahmed Madani
le principal adjoint a dit : on ne peut pas accueillir une pièce de théâtre, ce n'est pas COVID

il y a eu la toile de nos vies, la toile de nos vides
il y a eu ce cours avec des latinistes
la première pièce de théâtre à Rome : une cérémonie religieuse sous masques pour conjurer une épidémie de peste
qu'attend-on pour rouvrir les portes de nos théâtres ?
il y a eu une chronique sur les restaurants clandestins
entrer en (plat de) résistance par la moindre faille
il y a eu le martin pêcheur d'un bleu électrique au port du Havre
et Rana bar au bout du monde
il y a eu ta langue qui glisse, du cuit à faire rire
il y a eu tout ce qui va sans dire
et qui appelle inlassablement les mots

il y a eu le 3ème confinement : reporté
mais surtout il y a eu "si ta vie s'endort, risque-la"

dimanche, 24 janvier 2021

Biffure 107

IMG_20210124_164900.jpg

Cette après-midi-là

la dernière spirale du labyrinthe passée
on pourra naviguer en eaux de traverse
et retrouver le grand vent qui fouettera
ce qui a fait courber nos âmes.

Biffure de la page 199 de Ce matin-là de Gaëlle Josse

Mode d'emploi d'une biffure : prendre une page d'un livre qu'on vient de finir. Ne garder sur cette page que quelques mots éparpillés. Biffer tout le reste pour obtenir un court texte qui parle plus de soi que du livre.

19:04 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

mardi, 19 janvier 2021

L'écho d'aujourd'hui

IMG_20210116_104438.jpg

Il y a eu le vol d'oies sauvages au-dessus des lacs
il y a eu, à table le midi, virus versus bactérie
et une poète qui n'hiberne pas, Rim
il y a eu une découverte étymologique : précaire vient de prière
il y a eu le grand étourdissement
sur le fil de la vie
il y a eu ta présence
il y a eu ce matin-là
quelques flocons de neige sur le panorama
et dans la biquetterie
le coeur des ombres des gens qui osent
la tendresse capable de suspendre le lendemain
il y a enfin eu aujourd'hui et son écho
comme un vol d'oies sauvages au-dessus des lacs

mardi, 12 janvier 2021

Biffure 106

PART_1610211521992.jpg

© Pili Vazquez

Si tu veux
on peut partir pour une échappée belle
nous deux
comme si cela était la première des choses sacrées

Biffure de la page 76 de Ce qu'il faut de nuit de Laurent Petitmangin

Mode d'emploi d'une biffure : prendre une page d'un livre qu'on vient de finir. Ne garder sur cette page que quelques mots éparpillés. Biffer tout le reste pour obtenir un court texte qui parle plus de soi que du livre.

22:21 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

dimanche, 10 janvier 2021

be a poem

grue.jpg

Il y a eu la reprise des cours encore et toujours masqués
la lassitude des uns, la lassitude des autres, ma lassitude
le premier matin, il faisait nuit d'encre
entre le ciel bas et le collège une borgnolle avait été tendue
il y a eu la lecture de Ce qu'il faut de nuit
falloir
Il y a eu deber y tener que
devoir
Il y a eu l'inattendu
une grue de papier sur la poignée de la fenêtre
elle attendait la fin du cours,
- ce moment où l'on ouvre en grand pour aérer -
pour prendre son envol
Il y a eu Anagrammes dans le boudoir un matin à la radio
il y a eu lingerie fine légère à l'infini
l'éternité de l'étreinte
l'espérance de la présence
le grand vide dans la mezzanine
il y a eu au hasard d'instagram 
be a poem
anagramme de mon pseudo bea pome

 

IMG_20210108_091111.jpg

 

 

dimanche, 03 janvier 2021

mal an, bon an

Carte2021.jpg

© Maurice Pommier

A peine entrions-nous en vacances, que déjà nous flanquions à la porte l'année 2020. Pas un quidam pour la retenir.
Mais de ces douze mois, que retiendrons-nous  ? Le/la COVID, celle et ceux qui sont parti.e.s., la disparition d'un professeur, l'espace et les heures qui se raccourcissent - et même le passage du solstice d'hiver n'a rien changé - nos peurs qui grandissent, la perte de libertés, les musées, les cinémas et les théâtres qui rouvrent pour aussitôt se refermer. Pas essentiels, disent-ils.
Il ne sera pas suffisant de changer d'année pour que tout change.
Aussi je nous souhaite, quoi qu'il se passera, d'être debout,
je nous souhaite de nous re-mettre en marche et que chacun de nos pas soit essentiel, 
je nous souhaite - Oui, tu as raison, l'Ours - de nous laisser surprendre par ce qui vient.

lundi, 28 décembre 2020

Biffure 105

IMG_20201226_090402.jpg

Ce qui compte
observer, creuser le vide
se laisser guider par l'univers
secousse sur la route

Biffure de la page 13 de L'anomalie d'Hervé Letellier

Mode d'emploi d'une biffure : prendre une page d'un livre qu'on vient de finir. Ne garder sur cette page que quelques mots éparpillés. Biffer tout le reste pour obtenir un court texte qui parle plus de soi que du livre.

15:50 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

dimanche, 13 décembre 2020

Biffure 104

fente.jpg

Je me suis mise en ménage
J'ai fermé les volets
et ai regardé à travers la fente

Biffure de la page 86 de Né d'aucune femme de Franck Bouysse

Mode d'emploi d'une biffure : prendre une page d'un livre qu'on vient de finir. Ne garder sur cette page que quelques mots éparpillés. Biffer tout le reste pour obtenir un court texte qui parle plus de soi que du livre.

17:10 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Biffure 103

IMG_20190713_184227.jpg

Se frotter à sa propre nostalgie
gueules béantes assoiffées
je m'ébroue pour ne pas

Biffure de la page 45 de Le bois de Jeroen Brouwers

Mode d'emploi d'une biffure : prendre une page d'un livre qu'on vient de finir. Ne garder sur cette page que quelques mots éparpillés. Biffer tout le reste pour obtenir un court texte qui parle plus de soi que du livre.

16:43 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

jeudi, 12 novembre 2020

Biffure 102

IMG_20200920_144712.jpg

Impudeur
elle pose cette question
et maintenant ?
les mots posés sur la table
se contentent de scruter l'après

Biffure de la page 456 de Histoires de la nuit de Laurent Mauvignier

Mode d'emploi d'une biffure : prendre une page d'un livre qu'on vient de finir. Ne garder sur cette page que quelques mots éparpillés. Biffer tout le reste pour obtenir un court texte qui parle plus de soi que du livre.

12:39 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

mardi, 10 novembre 2020

Biffure 101

IMG_20200714_125935.jpg

Imaginaires de papier
je vous souhaite
d'élever les voix humaines
nuit et jour

Biffure de la page 44 de Même les monstres de Thierry Illouz

Mode d'emploi d'une biffure : prendre une page d'un livre qu'on vient de finir. Ne garder sur cette page que quelques mots éparpillés. Biffer tout le reste pour obtenir un court texte qui parle plus de soi que du livre.

17:24 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

lundi, 02 novembre 2020

Une rentrée particulière

IMG_20201029_164511.jpg

Voilà c'est fait : la rentrée de ce lundi 2 novembre est derrière moi. Elle restera marquée au fer rouge dans ma mémoire. Souvent, j'avais échafaudé, ces derniers jours, ce que je dirais à la classe que je retrouverais en première heure : il y était question de laïcité et de liberté d'expression, bien sûr.
Dans le silence de ma salle, ce matin, avant que ne montent mes élèves, j'ai écrit sur le tableau, comme à chaque fois, le titre du poème que je leur lirais en début de cours. Attendre quelque chose de Thomas Vinau. J'ai déposé le recueil sur la table à côté, C'est un beau jour pour ne pas mourir.
Mais ce que je n'avais pas imaginé, c'est que mes élèves entreraient en cours accompagnés d'un tel silence, d'une telle gravité. Ils se sont assis. Vingt-cinq regards intenses au-dessus des masques attendaient que je dise quelque chose. J'ai perdu mes mots. L'émotion m'a gagnée. Longues secondes de silence.
Plus loin je leur lirais le poème du jour, nous parlerions de laïcité et de liberté d'expression, bien sûr. Plus loin j'écouterais leur question. Pourquoi ont-il tué Samuel Paty ? Plus loin je leur lirais la lettre de Jaurès et nous ferions silence toute une minute. Plus loin ils écriraient le nom "liberté" où bon leur semble. Mais à ce moment-là, face à tous ces regards, je n'ai pu dire qu'une seule chose : ma joie de les retrouver pour que nous puissions, ensemble, continuer à cheminer.

samedi, 31 octobre 2020

Biffure 100

liberté.jpg

elles s'imprégnaient de l'ivresse
des herbes folles
et leurs muettes complicités
se balançaient au vent

Biffure de la page 111 de Sucre noir de Miguel Bonnefoy

Mode d'emploi d'une biffure : prendre une page d'un livre qu'on vient de finir. Ne garder sur cette page que quelques mots éparpillés. Biffer tout le reste pour obtenir un court texte qui parle plus de soi que du livre.

15:02 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

lundi, 26 octobre 2020

Biffure 99

IMG_20201015_173221.jpg

en son corps et son coeur
des blessures secrètes
pour en calmer les cicatrices
la suavité marine
blottie dans les nuits à venir

Biffure de la page 48 d'Héritage de Miguel Bonnefoy

Mode d'emploi d'une biffure : prendre une page d'un livre qu'on vient de finir. Ne garder sur cette page que quelques mots éparpillés. Biffer tout le reste pour obtenir un court texte qui parle plus de soi que du livre.

11:11 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

lundi, 19 octobre 2020

Biffure 98

insomnie.jpg

Entendre courir la nuit
des silences de ferrailles
des tourbillons de pensées
faire attention à ton sommeil

Biffure de la page 52 d'Impossible d'Erri de Luca

Mode d'emploi d'une biffure : prendre une page d'un livre qu'on vient de finir. Ne garder sur cette page que quelques mots éparpillés. Biffer tout le reste pour obtenir un court texte qui parle plus de soi que du livre.

12:55 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

mercredi, 14 octobre 2020

Biffure 97

ipomée.jpg

Bricoler de l'avenir
malgré l'étendue du désastre
de toutes ses forces
vers une joie irrémédiable

Biffure de la page 15 de Rimbaud, le fils de Pierre Michon

Mode d'emploi d'une biffure : prendre une page d'un livre qu'on vient de finir. Ne garder sur cette page que quelques mots éparpillés. Biffer tout le reste pour obtenir un court texte qui parle plus de soi que du livre.

17:11 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

lundi, 12 octobre 2020

Biffure 96

ouragan.jpg

ouragan de ferraille
je restais fascinée par
le bruit et la fureur
de ma vie minuscule

Biffure de la page 41 de L'autre Rimbaud de David Le Bailly

Mode d'emploi d'une biffure : prendre une page d'un livre qu'on vient de finir. Ne garder sur cette page que quelques mots éparpillés. Biffer tout le reste pour obtenir un court texte qui parle plus de soi que du livre.

 

16:45 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

dimanche, 11 octobre 2020

En bref (3)

maladresse.jpg

- Tu es maladroite.
- Tu as raison, je me sens mieux à gauche.

13:39 Publié dans EN BREF | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

mercredi, 07 octobre 2020

en bref (2)

anémones.jpg

Les anémones sont filles du vent
dit-on
et les asters, seraient-elles celles du silence ?

14:33 Publié dans EN BREF | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

lundi, 05 octobre 2020

Biffure 95

aspicere.jpg

J'ai bordé les grandes déclarations
ce soir-là
restait la tendresse étendue
contre le dos de la nuit
l'entendre respirer

Biffure de la page 61 d'Avant que j'oublie d'Anne Pauly

Mode d'emploi d'une biffure : prendre une page d'un livre qu'on vient de finir. Ne garder sur cette page que quelques mots éparpillés. Biffer tout le reste pour obtenir un court texte qui parle plus de soi que du livre.

08:18 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

jeudi, 24 septembre 2020

Biffure 94

IMG-20200914-WA0004.jpg

Vara(nge)ville
© Pili Vazquez


la mer faisait naître
en elles
un étrange bonheur
sans limites

Biffures de la page 295 de La peste d'Albert Camus

Mode d'emploi d'une biffure : prendre une page d'un livre qu'on vient de finir. Ne garder sur cette page que quelques mots éparpillés. Biffer tout le reste pour obtenir un court texte qui parle plus de soi que du livre.

20:26 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

mardi, 08 septembre 2020

Biffure 93

IMG-20200831-WA0004.jpg

© Pili Vazquez

Je peux résister à
un matin qui bombe le torse
aux grandes pompes d'un soir d'été
mais à ton regard qu'un rayon de soleil fait voleter

Biffures de la page 248 d'Il est juste que les forts soient frappés de Thibault Bérard

Mode d'emploi d'une biffure : prendre une page d'un livre qu'on vient de finir. Ne garder sur cette page que quelques mots éparpillés. Biffer tout le reste pour obtenir un court texte qui parle plus de soi que du livre.

16:27 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

jeudi, 03 septembre 2020

Biffure 92

DSCN0164.jpg

© Pili Vazquez

humeur matinale
j'ai bu le sourire
qu'elle a versé
dans ma tasse de café

Biffures de la page 329 de La route de tous les dangers de Kris Nelscott

Mode d'emploi d'une biffure : prendre une page d'un livre qu'on vient de finir. Ne garder sur cette page que quelques mots éparpillés. Biffer tout le reste pour obtenir un court texte qui parle plus de soi que du livre.

samedi, 29 août 2020

Biffure 91

IMG_20200827_192339.jpg

Je sais déplier
un sourire sur des bouts de ciel
mais dire l'asphalte à fleur de peau
je ne sais plus

Biffures de la page 131 de Valencia Palace d'Annie Perreault

Mode d'emploi d'une biffure : prendre une page d'un livre qu'on vient de finir. Ne garder sur cette page que quelques mots éparpillés. Biffer tout le reste pour obtenir un court texte qui parle plus de soi que du livre lu.

14:55 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

vendredi, 28 août 2020

Biffure 90

DSCN0211.jpg

Fragment d'un collage de Gaspard Lieb
Saint Nicaise, Rouen

La vie ordonnée, prévisible
vous vous dites qu'elle peut être
dé-rangée
par la possibilité de croire en une personne.

Biffures de la page 168 de Paria de Richard Krawiec

Mode d'emploi d'une biffure : prendre une page d'un livre qu'on vient de finir. Ne garder sur cette page que quelques mots éparpillés. Biffer tout le reste pour obtenir un court texte qui parle plus de soi que du livre lu.

09:37 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

lundi, 24 août 2020

Biffure 89

DSCN0189.jpg

© Pili Vazquez

Les étoiles se dressent
en une longue bouffée
par la fenêtre
il soulève des yeux
le cosmos

Biffure de la page 93 de Le dernier Syrien d'Omar Youssef Souleimane

Mode d'emploi d'une biffure : prendre une page d'un livre qu'on vient de finir. Ne garder sur cette page que quelques mots éparpillés. Biffer tout le reste pour obtenir un court texte qui parle plus de soi que du livre lu.

16:30 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

samedi, 22 août 2020

en bref

DSCN0016.jpg

 

Éclats de verres
sur le comptoir s'impatiente
un silence de femme

 

 

12:41 Publié dans EN BREF | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |