Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 05 novembre 2022

Biffure 151 et étymo 5

IMG_20221103_104836.jpg
Ligneux*

La vie
étend son linge
entre ces lignes
pour fixer nuit et jour

Biffure de la page 48 de Vivre vite de Brigitte Giraud

Vivre vite, tu es allée le chercher la semaine dernière à quai des mots alors qu'il n'était encore qu'un titre parmi d'autres sélectionnés pour les prix d'automne. Tu en avais entendu parler à la radio et tu voulais le lire vite. Etait-ce sa charpente en "si ne ...pas" qui avait fait naître en toi cette urgence,  l'irréversible qui aurait pu être évité chapitre après chapitre ?
Tu en lisais les dernières lignes** au moment même où il a été étiqueté Goncourt. Trop forte !
Moi, j'en ai fini la lecture cette nuit parce qu'elle se refusait au sommeil. Au matin, j'ai relu Entre les lignes de Tiago Rodrigues. Les mots de l'un pour interroger les mots de l'autre :  " Et une chose qui n'a pas eu lieu appartient-elle au passé de la même façon qu'une chose qui a eu lieu ? Ou reste-t-elle éternellement dans le futur, condamnée à ne jamais pouvoir appartenir au passé ? "
Tu viens de commencer la lecture de Tenir sa langue de Polina Panassenko, toujours en lice pour le prix Femina. Et si...

* du latin lignum "bois"
** du latin lineus "fil de lin"

Commentaires

Aucun rapport avec le Linus de Schultz, donc ?...

Écrit par : Topa | lundi, 07 novembre 2022

Répondre à ce commentaire

Sourire !

Écrit par : la bacchante | lundi, 07 novembre 2022

Écrire un commentaire