Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 21 mai 2017

Biffure 15

présence idéale.jpg

Lisbonne, février 2017

Au début
quelques mots
dans le corps
faisant semblant de
connaître
la marche arrière
on compte
en silence
la vie, le temps, la patience

*Mots rescapés des biffures de la page 87 de Une présence idéale d'Eduardo Berti

15:10 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

dimanche, 14 mai 2017

Biffure 14

les vies de papier

Rome, avril 2017

Peau d'oignon
sur
l'eau
éteinte
sombre lampadaire
sur l'asphalte
léger
Je me suis rapatriée dans
un livre
voyage au bout
de la nuit
incolore

*Mots rescapés des biffures de la page 136 de Les vies de papier de Rabih Alameddine

mardi, 21 mars 2017

Biffure 13

fenêtres sur cour.jpg

Janela indiscreta
Lisbonne, février 2017

encore.
le soir
comme fou
valser au pied
d'une nuit
qui se rétracte
un geste de ta peau
endort
la fatigue

*Mots rescapés des biffures de la page 116 de Les Fragiles de Cécile Roumiguière.

dimanche, 05 mars 2017

Biffure 12

coragem.jpg

coragem para arriscar
Lisbonne, février 2017

C'était déjà bien
se tenir à une distance
discrète
entendre son silence
demander
à
la vie
encore et toujours
le courage
de risquer

*Mots rescapés des biffures de la page 27 de La cheffe, roman d'une cuisinière de Marie Ndiaye

16:24 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

jeudi, 16 février 2017

Biffure 11

barcelone.jpg

Barcelone, avril 2016

Dans son cahier bleu
ce professeur
préfèrerait
écrire
-sinon on s'égare-
l'utopie
à l'ordre du jour
colocations
d'attention et d'harmonie

*Mots rescapés des biffures de la page 113 de Squatter le pouvoir, les mairies rebelles d'Espagne de Ludovic Lamant

17:21 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

mardi, 07 février 2017

Biffure 10

IMG_9700.jpg

Honfleur, octobre 2016

le silence
à découvert
a abandonné
un doigt
sur mon épaule
- Il a dit quoi ?*

*Mots rescapés des biffures de la page 143 de Le quatrième mur de Sorj Chalandon

mardi, 17 janvier 2017

Biffure 9

(in)tranquillité.jpg

© Pili Vazquez

à Lisbonne
un
chemin
de tranquillité
attentif
à elles

*Mots rescapés des biffures de la page 37 du Livre de l'intranquillité de Fernando Pessoa

mercredi, 11 janvier 2017

Biffure 8

suif.jpg

Forêt de la Londe, janvier 2017

Je dédie cette 8ème biffure à D.
J'ai osé lui dire samedi que je renonçais à aller à l'atelier d'écriture de ce mercredi au Havre. Mes arguments tenaient la route pourtant avec leur liste de "trop": trop loin, semaine trop chargée, météo trop brouillardeuse. Je me suis pris un savon. Avec tendresse et humour, mais un savon quand même. J'ai donc renoncé à ne pas aller à l'atelier d'écriture sur Boule de Suif avec les Boloss des Belles Lettres. Je suis à l'heure qu'il est dans la twingo aubergine de D. et je dois même me dire que c'est une bonne chose d'être en partance pour Le Havre. 

des lambeaux*
en guenilles
semblaient tranquilles sous le poids
de la défaite

Suif
d'une voix
agonisante
remuait
sous l'uniforme
désespérée

*Mots rescapés des biffures des cinq premiers paragraphes de Boule de suif de Maupassant qui résument étonnamment la nouvelle.

 

07:53 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

vendredi, 30 décembre 2016

Biffure 7

biffure.jpg

Beaumont en Auge, décembre 2016

Après des biffures en solitaire, voici une expérience à quatre mains. Comment ne pas penser que chaque page contient peut-être en elle mille milliards de poèmes ?


-1-
l'odeur des roses
gravée
sur un grand plat
ou
dans sa propre chair savait
embraser
les
amandes au sésame

-2-
le feu
de ces instants
agitait
la matière
déshabillée
près du
scintillement d'une étoile
le
firmament
en frissonnant
dormait
plié en trois

 

*Mots rescapés des biffures des pages 67 à 69 de Chocolat amer de Laura Esquivel

20:56 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : laura esquivel |  Facebook |

samedi, 24 décembre 2016

Biffure 6

factorie.jpg

Factorie, septembre 2016

qui sait pourquoi
il
y a du vent
il y a
le flot à contre-
courant il y a cette nostalgie
d'un monde qui
n'a plus de place
l'oeil se tourne vers
un rêve
de
mouvements
profonds

*Mots rescapés des biffures de la page 120 de Cambouis d'Antoine Emaz

vendredi, 23 décembre 2016

Biffure 5

DSCN0809.jpg

Fukushima, Gaspard Lieb
Rouen, avril 2016

une boîte
de musique
mélancolique
m'apaise
mais
nous portons en nous
le manque de moyens
ce cauchemar calme

*Mots rescapés des biffures de la page 164 de Désorientale de Négar Djavadi

jeudi, 22 décembre 2016

Biffure 4

suicide pere noel 1.jpg

Gaspard Lieb, Interzone, avril 2016

je ne suis pas fan de Noël
cadeaux
obligatoires
pigeons
déguisés
jusqu'aux dents

l'espoir de les voir tous réunis un jour
enveloppés dans un drap
bottes noires et pantalon rouge*

*Mots rescapés des biffures des pages 106 et 107 de Escrituras en tiempos de crisis de Luis Sepulveda.

suicide pere noel 2.jpg

mercredi, 21 décembre 2016

Biffure 3

pierre rouge.jpg

Aître saint Maclou, décembre 2016

il y a
l'obscurité
de ces lignes qui
aujourd'hui se battent
perforent les
filons
de
poussière

les mains
vers la pierre
rouge de sang
chantent*

*Mots rescapés des biffures des pages 44 et 45 de Escrituras en tiempos de crisis de Luis Sepulveda.

mardi, 20 décembre 2016

Biffure 2

aître st maclou.jpg

© Pili Vazquez, aître saint Maclou, décembre 2016

de chaotique
l'art de vivre
est devenu
Manchas
au doux regard

gardienne de mes départs
tu dis sans parler : Pars, je veille
sur la tendresse
que nous aimons*

 

* Mots rescapés des biffures des pages 94 et 95 de Escrituras en tiempos de crisis de Luis Sepulveda.

 

lundi, 19 décembre 2016

Biffure 1

pledges.jpg

Pledges, Nantes octobre 2016

l'espoir
babioles
pathétiques
dotées
d'éternité
têtue*

* Mots rescapés des biffures de la page 100 d'Extrêmes et lumineux de Christophe Manon, éditions Verdier