Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 25 octobre 2021

biffure 125

Rêver debout.jpg

Cliquer sur la photo pour un lire libre

Je ne bifferai pas cette dernière page de Rêver debout.
Je veux garder chacun des mots, les graver au fronton de ma mémoire : ils rallumeront les rêves les jours où la roche semblera trop compacte, le mur trop épais pour ouvrir une brèche.
Madame Salvayre, merci.

 

 

08:44 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Merci du partage...

Écrit par : Topa | lundi, 25 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

Ah oui alors, merci Cervantés, Don Quichotte et toi qui te souviens combien j’apprécie Lydie Salvayre.
C'est noté.
Hasta pronto, un besito

Écrit par : Colo | samedi, 30 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

Merci pour cette lecture. En espérant que les "brèches ouvertes" par les"allumés de son espèce" nous fassent sortir de l'aveuglement !

Écrit par : gballand | mardi, 16 novembre 2021

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire