Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 07 février 2018

Un vers c'est...

holorime.jpg

Le corrélat :
Maupassant
sait parler d'eux

lettres et lait froid.
mais l'écurie ?

mais les culs rient
l'être et l'effroi
séparent les deux
mots passants
le corps est là

 

Commentaires

Le corps est là, c'est déjà quelque chose de tangible

Écrit par : Zoë Lucider | mercredi, 07 février 2018

Répondre à ce commentaire

Les mots passent et l'être-ange nous saisit entre effroi et froidure...

Écrit par : gballand | vendredi, 09 février 2018

Répondre à ce commentaire

Un mot passe en douce,
Une lettre, l’effroi !
La Curie.
Le corps, las de se parer,
Ne sait où est son corrélat.

Mais l’Etre au nez froid
Croit que l’écu ricochant
Est encore, là…
Il sait par deux fois
Tenir les mots passants

Écrit par : douanalala | vendredi, 09 février 2018

Répondre à ce commentaire

Magnifique. Et qu'on n'aille pas, galamment, refiler le bébé à Victor Hugo.

Écrit par : Yves | lundi, 12 février 2018

Répondre à ce commentaire

Waouh, quel beau jeu de correspondances ! L'effet miroir est stupéfiant et inversement.

Écrit par : Tania | lundi, 12 février 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire