Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 29 juin 2018

Nous voici

DSCN7598.jpg

Senneville-sur-Fécamp, juin 2018

Nous voici devant la cabane
nous avons laissé derrière nous
les jours à toute allure
les docs ouverts sur l'écran
une pile de copies dans un tiroir
sur les lattes de bois rouge
le soleil se prélasse
comme un chat en fin de journée
le vent est plus frais ici
qu'à l'intérieur des terres
nous voici dans la cabane
sans électricité ni eau courante
au milieu une table creusée par les coudes
de ceux qui se sont arrêtés là
avant nous

immobiles devant la grande baie vitrée
perchés au-dessus de la mer
sur le fil de l'horizon
je n'ai pas le vertige mais
je retiens mon souffle et ta main
nous voici maintenant au pied de la falaise
des blocs en se détachant ont trouvé
l'équilibre improbable des menhirs
la mer est basse
nous avançons sur des dalles de craie
dédale de mes pensées
nos ombres se retrouvent
plus loin sur le sable
la rouille d'une épave dentelée par le sel
a-t-elle déjà eu la trouille

face à une marée un peu plus haute qu'une autre
nous voici à nouveau dans l'escalier
qui grimpe à la cabane
nous repassons devant l'orchidée
et les choux sauvages

bientôt la nuit tombera doucement
dans les draps des vagues

Commentaires

Oh, magnifique, tout est dit, on s'y croit!
Bonnes vacances Bacchante.

Écrit par : colo | samedi, 30 juin 2018

Répondre à ce commentaire

"bientôt la nuit tombera doucement
dans les draps des vagues"
C'est beau ! Bonne soirée estivale.

Écrit par : Tania | mardi, 03 juillet 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire