Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 01 avril 2020

Aux confins de soi (9)

poirier

Ce matin comme tous les matins
côte à côte
le poirier et le poteau

l'un écorcé vif et rectiligne
n'occupant pas plus d'espace à sa base qu'à son sommet

l'autre tortueux, ligneux, vertigineux
son envergure immense

tout mettre en oeuvre
pour matin après matin
être poirier plutôt que poteau

Commentaires

Etre une bonne poire, pardon un bon poirier, c'est un destin

Écrit par : Zoë Lucider | mercredi, 01 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Je l'adore celui là

Écrit par : tête d'or | jeudi, 02 avril 2020

Répondre à ce commentaire

J'ai fait le même choix : cf. "Poirier proche", éditions le chat qui tousse !...

Écrit par : Topa | jeudi, 02 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire