Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 01 janvier 2018

Etre poule ou luciole

V¦ux2018.jpg

© Maurice Pommier

Chouette, les voeux de l'Ours viennent de tomber dans ma boîte. Quel nouvel épisode a-t-il inventé pour ses fabuleuses* poules et renard ? Après la course-poursuite entre des gallinacées aux dents pointues et un renard apeuré, après un goupil qui se couche avec les demoiselles ailées et des promesses d'intenses amours entre tout ce petit monde à plume et à poil, où l'ont conduit ses coups de ciseaux pour l'année 2018 ? La logique voudrait qu'il nous annoncât qu'ils eurent beaucoup d'enfants... Mais voilà, l'utopie a suffisamment duré, l'heure de la morale de la fable a sonné : "ventre affamé n'a point d'oreille" ni même de coeur.

Certes, l'Ours, au festin du libéralisme et de la finance, nous avons perdu beaucoup de plumes en 2017, mais continuons de réussir à plier sans rompre, d'être du poil à gratter malgré tout. Hier nous avons chanté des lendemains nouveaux, aujourd'hui inventons des pas de danse, n'en déplaise à la fourmi.

Ce soir, avant de me lancer dans cette nouvelle année, je vais commencer la lecture de Frères migrants  mais avant je dépose ici une phrase de Georges Didi-Huberman que Patrick Chamoiseau a placée en exergue de son texte : "Nous devons donc nous-mêmes -en retrait du règne et de la gloire, dans la brèche ouverte entre le passé et le futur -devenir des lucioles et reformer par là une communauté du désir, une communauté de lueurs émises, de danses malgré tout, de pensées à transmettre". Est-ce ainsi que l'année sera bonne ?

* : comment écrire fabuleux en écriture inclusive ? fabuleu.se.s.x? Dans le doute j'ai accordé avec les poules qui dépassent en nombre le renard...

Commentaires

une très bonne année bien sur
je souscris à la déclaration des poètes une belle manière de commencer l'année ?

Écrit par : thé âche | mardi, 02 janvier 2018

Répondre à ce commentaire

Luciole, lucide, lumineuse, riche image, merci la bacchante.

Écrit par : Tania | mardi, 02 janvier 2018

Répondre à ce commentaire

Une communauté dansante, pensante, lumineuse, oui, oui!
Un besito

Écrit par : colo | mardi, 02 janvier 2018

Répondre à ce commentaire

Ma fillote a fondé sa compagnie "La joyeuse Lucie Holle" :-)

Écrit par : Zoë Lucider | samedi, 06 janvier 2018

Répondre à ce commentaire

Un nom de compagnie définitivement lumineux !

Écrit par : la bacchante | dimanche, 07 janvier 2018

Écrire un commentaire