Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 23 mars 2020

biffure 76

IMG-20200321-WA0004.jpg

© Pili Vazquez

Pause un livre à la main
pour atténuer la distance

défense de laisser s'installer
sur mon visage un mouvement de tristesse

avant les gens riaient
légèreté disparue du jour au lendemain

plus tard on reprendra ce sentier du désir
qui allait et venait

Biffure de la page 255 de Les choses humaines de Karine Tuil

15:39 Publié dans BIFFURES | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Très touchée par ce livre.

Écrit par : Douana lala | lundi, 23 mars 2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire