Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 28 mars 2020

Aux confins de soi (7)

DSCN9824.jpg

il y a eu les brumes matinales dans la plaine et le soleil au-dessus
tache de lumière sur la rétine en ouvrant le velux
il y a eu le premier café-clope et la lecture de La vitesse sur la peau dans le transat
il y a eu le retour de trois oies sauvages
le cercle d'un rapace
les allées et venues des abeilles au creux de l'hellébore

il y a eu dans le cerisier deux mésanges  qui zinzinulaient
il y a eu l'appel-vidéo de mon fils confiné dans son appart
le partage des ancolies et des pivoines prêtes à s'ouvrir
l'iris sur le point de se déplier

le violet des tulipes et le bleu des myosotis
côte à côte
il y a eu la décision de ne fumer que toutes les deux heures
il y a eu la route à vélo jusqu'aux Hauts Prés pour les légumes
puis jusqu'à la brasserie des deux amants pour la bière
il y a eu Wadji Mouawad jour 11
tout en préparant les blettes cueillies hier dans le potager
il y a eu toi au moment du café-clope
il y a eu les plumes de paon et les papillons
cousus le long d'une branche de noisetier tortueux
il n'y a pas eu de radio

il y a une journée qui s'écoule
et moi qui apprends à ne pas nager à contre-courant

 

Commentaires

la bière et les oies sauvages

Écrit par : tête d'or | samedi, 28 mars 2020

Répondre à ce commentaire

ça ne m'étonne pas que les mésanges zinzinulent à la biquetterie! c'est toi qui a dû leur apprendre, avant elles devaient chanter!
Beau texte! le confinement est fécond!

Écrit par : antoine | samedi, 28 mars 2020

Répondre à ce commentaire

Il y a eu et il y aura. Sans radio, c'est mieux

Écrit par : Zoë Lucider | samedi, 28 mars 2020

Répondre à ce commentaire

Nature et poésie, comme dit Zoë, il y aura...tant qu'on reste chez soi.
Tiens, je vais relire ce joli texte, merci

Écrit par : Colo | dimanche, 29 mars 2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire